nlfrende

ECG / ECG d’effort

En plaçant 12 électrodes sur les bras, les jambes et la poitrine nous
obtenons beaucoup d’information sur le fonctionnement du muscle
cardiaque, en particulier l’arythmie.
 
Un manque d’oxygène du muscle cardiaque donne des anomalies
caractéristiques.
 
Même si un ECG n’est jamais fait, il est souhaitable d’avoir un comme
référence dans l’avenir.
 
L’exemple ci-dessous montre un ECG normal:

Hart

Dans notre policlinique, le test d’effort est réalisé à l’aide d’une bicyclette ergométrique. Ce test se produit toujours sous contrôle de la tension artérielle et la surveillance de l’ECG. On commence avec une faible résistance (50 watts). Chaque minute, la résistance augmente jusqu’à ce que le maximum de performance propre à chaque personne soit atteint. Il est également possible que le test est arrêté, parce que la pression artérielle ou le rythme cardiaque est trop élevé.

Certaines gens ont des douleurs thoraciques ou des  douleurs dans les mollets et les jambes supérieures (claudication), de sorte que le test doit être interrompu. La comparaison de l’ECG de repos par rapport à l’ECG au moment de l’effort maximal peut révéler des troubles circulatoires des artères coronaires. Chez les patients souffrants de maladies cardiaques, en co-traitement chez nous, on peut utiliser cette recherche pour pouvoir enregistrer objectivement des améliorations.

wwb_img7

Capillairen

Dans la reproduction ci-dessus vous pouvez voir un ECG normal. Toutes les ondes se déplacent le long de la ligne horizontale de haut en bas. Dans la reproduction ci-dessous une onde se trouve sous la ligne horizontale, ce qui est une indication pour un manque d’oxygène.

wwb_img21

collateraal3